Home Artistes Belges TODIEFOR – A la découverte du DJ bruxellois

TODIEFOR – A la découverte du DJ bruxellois

written by Valérie Fiala 3 août 2017
TODIEFOR

This post is also available in: Nederlands

La scène musicale belge observe un renouveau ces derniers temps et c’est pour notre plus grand régal musical. Parmi ces nouveaux artistes belges, Luca Pecoraro, plus connu désormais sous le nom de Todiefor, a pris sa place aux platines. Depuis la sortie de son titre Beautiful, ce jeune talent nous intrigue. Nous sommes allées à sa rencontre autour d’un café afin d’en savoir un peu plus sur ce DJ qui nous réserve bien des surprises.

Photographies par Robin Ceccarini (Site Web | Instagram

TODIEFOR

Comment t’es venue la passion de la composition et du remixage ?

C’est lors de soirées (Forma.T, les soirées au FUSE...) ou de la découverte d’artistes (JUSTICE, Diplo) qu’une question lui a empli la tête « Comment font-ils pour créer de tels sons ? ». Rentrant chez lui avec ses questions sans réponses, il a commencé a regarder des tutoriels sur YouTube et son aventure musicale a alors pu commencer. A l’âge de 16 ans, il s’est procuré son premier programme de musique et a commencé à s’atteler à la création musicale tous les jours, si bien que Luca a fini par dire adieu à ses études pour se consacrer entièrement à la musique, à l’âge de 19 ans.

Pourquoi Todiefor ?

Si la passion pour la création était bien présente, il manquait cependant un élément essentiel : un nom de scène. Après plusieurs réflexions qui n’ont pas abouties (par exemple, LU-K), c’est finalement Todiefor qui l’emportera, né d’une idée à base de chiffres et de lettres (2D4).

TODIEFOR

Lors des Remixs soundcloud, tu nous as habitué à un style musical plutôt trap, heavy bass, dubstep, drum and bass... Comptes-tu poursuivre dans cette voie-là ou plutôt dans ta lancée de Beautiful ?

Si les créations sur soundcloud le passionnait, il y avait un projet qui bourgeonnait dans sa tête depuis plus d’un an : un projet plus mélodieux, avec des chanteurs voire des rappeurs, un ajout d’instruments organiques (tels que des guitares, du piano...). Etant donné que c’était un style assez différent, il y a eu une hésitation non des moindres : créer des sons différents sous un autre nom, ou bien continuer sous la casquette de Todiefor ? Finalement ce sera Todiefor car Luca refuse de se limiter dans les genres. Ce sont ses inspirations du moment qui définissent le style musical de ses prochaines créations, et il ne sera pas question de se laisser enfermer dans des cases prédéfinies.

En parlant de remix et de styles surprenants, est-ce que tu t’attendais à un tel succès pour Tunak Tunak Tun et comment t’es venu cette idée de Remix pour le moins original ?

Chaque année, la radio belge MNM fait un « blocus week-end ». Lors de ce week-end, la chanson Tunak Tunak Tun est entrée dans le top 10 en Belgique. Luca s’est alors dit qu’il y avait quelque chose à faire avec ce son, d’autant plus que cette chanson était également omniprésente sur 9gag. De là les choses se sont accélérées, la chanson étant signée sur Sony Inde, et Luca étant signé chez Sony Belgique, tout s’est mis en place pour faire de ce Remix un Remix officiel. C’était alors la course contre la montre : notre talent belge avait un week-end pour travailler entièrement la musique mais cela en valait la peine : en moins d’un mois il a passé le million de vues et par après, la BBC en Asie l’a interviewé.

TODIEFOR

Où trouves-tu ton inspiration?

Luca est un artiste autodidacte, il a certes appris les bases du piano mais n’a jamais étudié le solfège par exemple. C’est donc dans sa chambre, dans son univers, derrière son ordinateur, qu’il teste ci ou ça et qu’il se dit «Tiens, ça sonne bien ! ». Soif de connaissance et d’inspiration, il regarde énormément de vidéos d’autres artistes afin de comprendre ce

qui les pousse à créer tel ou tel son. Il observe ce qui se passe sur la scène musicale afin d’apprendre en continu.

Quels sont tes projets futurs ?

Si Luca est désormais connu sous le nom de Todiefor, il ne se limite pas à ce projet. Il est également producteur, notamment pour une majorité de l’album de la SMALA. Luca travaille également pour Sloane, (dont nous vous parlerons très prochainement sur The Belgian Touch - Attendre confirmation)

Enfin, Todiefor sortira un EP à la fin de l’été qui regroupera les titres « Beautiful » et « Never Met You » ainsi que quelques nouveaux titres, on a hâte !

Quelle est ta plus belle rencontre au cours de ta carrière ?

Sans hésitation, c’est le nom « Max Méli » qui sort. Avant, Luca sortait ses sons sur soundclouds, négociait ses cachets pour les soirées seuls... C’est Convok, le rappeur belge, qui lui a dit de rencontrer Max. En effet, lorsque Max a découvert les morceaux de Luca, il a directement cru en lui et a décidé de l’aider. Il a alors négocié des labels et lui a dégoté son premier « vrai » booking ».

TODIEFOR

En tant qu’artiste Bruxellois, est ce que tu as pour projet de t’installer à l’étranger ou plutôt de rester dans notre capitale ?

Pour Todiefor, c’est une évidence : la Belgique est un lieu musicalement intéressant. Les barrières linguistiques qui y prennent place font qu’un titre qui fonctionne bien en Wallonie, peut ne pas fonctionner en Flandre et inversement. Ce sont des barrières que les artistes peuvent exploiter. A l’inverse, En France, si l’artiste rate le coche, il n’a nulle part où aller. En Belgique, malgré la concurrence dû à la taille réduite du pays, c’est plutôt une amitié qui se forme entre les artistes à force de se côtoyer !

Quel est ton endroit favori à Bruxelles ?

Les yeux de l’artiste ont pétillé lorsqu’il nous a parlé de Ninja House : un endroit avec des

sushis à volonté où l’on resterait bien des heures à déguster leur menu.

Quels sont les artistes belges qui t’inspirent le plus et pourquoi ?

Il y a Eptic qui est plutôt dans le répertoire ‘Dubstep’. Au départ, Luca écoutait énormément ses sons et ce n’est que par après qu’il a découvert que cet artiste au talent incroyable était en réalité belge. Il en va de même pour Apashe.

Enfin, Stromae reste un exemple en ce qui concerne son exportation dans le monde. En tant qu’artiste belge, il est parvenu à faire des tournées sold-outs aux Etats-Unis et partout dans le monde, les gens connaissent ses chansons et chantent avec lui, en français.

Si on veut te voir en live cet été, on doit aller où ?

Todiefor jouera le 14 août au Bal aux Lampions à Gerpinnes, le 15 août au NRJ Tour à Liège et le 1er septembre au Crammerock Festival. Trois dates à ne pas manquer !

You may also like

Leave a Comment

Newsletter

Newsletter

Chaque mois, la rédac vous propose de découvrir quatre articles incontournables, à découvrir ou redécouvrir toujours avec autant de plaisir !

Félicitations, vous êtes désormais inscrit à la Newsletter The Belgian Touch