Home Belge du mois Lebinom – Deux artistes belges à suivre absolument

Lebinom – Deux artistes belges à suivre absolument

written by Valérie Fiala 1 mai 2017
Lebinom

Ce week-end, nous sommes partis à la rencontre de John et Fab, plus connus sous le nom “Lebinom” afin de vous éclairer sur ces deux auteurs-compositeurs bruxellois à suivre de près les prochains mois. Les deux artistes se consacrent à part entière à leurs projets musicaux et cela annonce de belles sorties. Django, leur prochain son, sera disponible dans le courant de la semaine, et ils nous promettent une sortie hebdomadaire de morceaux, ce qui nous met l’eau à la bouche ! Le temps de commander un café (ou un chocolat froid comme le préfère John), nous nous installons et retournons dans le temps : ils nous racontent leur rencontre et la formation de leur duo.

Photographies by Robin Ceccarini

Comment s’est formé Lebinom ?

Tous deux plongés dans la musique depuis leur enfance, ils ne se sont rencontrés qu’à l’âge de 14/15 ans grâce à un ami commun qui les met en contact, persuadé qu’ils ont tout pour s’entendre. Très vite, leur passion commune pour la musique a donné naissance un collectif de rap avec deux autres amis et ils s’y sont épanouis pendant près d’un an. Par après, ils décident chacun de poursuivre leur chemin en solo, bien loin d’imaginer ce que leur réserve l’avenir…  Un peu plus tard, John se lance dans un projet de freestyles de rap et suite à un message de Fab, il lui propose de faire partie de ce projet. Peu à peu, leurs freestyles se multiplient et c’est là que l’évidence apparaît : ils ont une alchimie musicale et décident de fonder “Lebinom”. Tout s’est finalement enchaîné assez rapidement, si bien que lorsque John a envoyé un message à Fab pour lui demander s’il avait une idée de nom pour leur duo, Fab a très simplement répondu “Nous sommes deux, soyons Le binôme”. Après quelques réflexions, ce nom est resté et est devenu “Lebinom”.

Si au départ ils se développaient principalement au sein du rap, ils ont progressivement envie de s’essayer à de nouveaux répertoires. Bien que l’idée de réaliser des covers leur soit apparue depuis un moment, il faudra attendre un pari d’apparence insignifiante pour déclencher le mouvement. En effet, lors d’une soirée, Fab fait un pari avec un ami. Le perdant du match FIFA devra réaliser une cover de SCH. Ressortant perdant de ce pari, il décide d’appeler John pour travailler ensemble cette cover. En se prenant au jeu, ce qui au départ devait être une cover de SCH s’est progressivement orienté vers un mash up, donnant naissance à la première cover, première d’un format encore jamais réalisé chez nous. Mais le hasard ne s’arrête pas là, en route pour faire les magasins, le duo décide de s’entraîner à filmer la cover dans la voiture et décidera finalement de garder cette prise qui marquera les esprits.

La cinquième cover se distingue des précédentes en intégrant une touche de rap, est-ce que cela annonce les prochains sons qui sortiront ?

En effet, si le rap se faisait très discret dans les premiers mash-up, le cinquième volet a réussi à donner un souffle nouveau à cette série. Ce volet se présente comme un pont qui amorce la transition vers les projets qui arrivent, car bien que John et Fab aiment réaliser des covers, ils veulent avant tout pouvoir s’épanouir dans la création de leurs propres sons. Malgré tout, bien que le côté urbain sera plus affirmé, les mélodies et les jeux de sonorités resteront présents. Leur principale volonté est d’éviter à tout prix de se figer dans une case précise, dans un seul répertoire musical.

Django est le premier morceau qui sortira dans le courant de la semaine et ils nous ont d’ores et déjà annoncé la couleur : on peut s’attendre à morceau qui allie des couplets de rap à un refrain plus RNB. On a hâte ! Le petit plus du groupe ? John et Fab écrivent leurs sons du début à la fin, ils sont auteurs-compositeurs et travaillent la prod également, ce qui en fait des artistes belges complets.

Est-ce qu’en tant qu’artistes belges, la France vous paraît-elle un public indispensable pour vous développer ?

Sur ce point-là, les deux artistes s’accordent : la Belgique n’offre pas assez de tremplins pour soutenir les talents belges et il faut bien souvent attendre d’être reconnu en France avant d’être soutenu en Belgique. On peut par exemple citer Stromae et Damso. Ce serait donc un projet probable pour eux de s’orienter vers Paris dans le futur.

Quel artiste belge vous inspire particulièrement ?

La réponse ne se fait pas attendre : Stromae ! Il a clairement marqué la scène musicale, que ce soit en Belgique, mais aussi et surtout à l’étranger en ouvrant de nouvelles portes pour les talents belges. Aujourd’hui, c’est un avantage, en tant qu’artiste, d’être belge et cela s’est ressenti à plusieurs reprises pour Lebinom. Ils nous font part d’un de leurs voyages à Venise, lorsqu’ils ont tourné leur quatrième cover (voyage qui fut réservé sur un coup de tête, mais on reviendra sur ce détail par après). En effet, lors de la dernière scène, tournée sur une gondole, l’homme sur le bateau a directement associé nos artistes belges à Stromae en leur disant “Comme Stromae”.

LebinomVous nous avez fait découvrir Barcelone et Venise en musique, est-ce que cela nous dévoile une de vos passions?

Passionés de voyage, il leur arrive souvent de partir sur un coup de tête. C’était d’ailleurs le cas pour Venise. C’est source de beaucoup de belles découvertes, mais également de galères qui leur sont déjà arrivées. Par exemple, à Chypre, leur vol avait du retard si bien que le dernier bus qui faisait la liaison entre l’aéroport et l’hôtel était déjà parti. Mais pas de chance pour eux, le trajet durait plus de deux heures et ils se sont retrouvés avec une note de 200€ pour le taxi. Mais en comparaison avec l’un de leurs voyages à Paris ce n’est pas si grave. Persuadés qu’il y avait quelque chose pour eux là-bas, ils sont partis et ont fait le tour des maisons de disque (sans invitations au préalable) et des hôtels, ils attendaient devant des boutiques, etc. Mais ils n’étaient pas bien accueillis et finissaient par dormir dans leur voiture, dans un parking. Sur le moment ce sont des galères, mais aujourd’hui ils en parlent avec le sourire.

Dans le futur, les deux Belges se verraient bien à Cuba. C’est un style de vie qui les attire, le beau temps, la musique, les gens qui ne se prennent pas la tête. Quand on les entend parler de cette destination, c’est limite si nous même on ne ferait pas nos bagages de suite pour y aller.

En tant que Bruxellois, quels endroits vous tiennent-ils à coeur principalement ?

Pour Fab, il n’y a aucune hésitation : le centre-ville est la partie de Bruxelles qui lui est cher. Il aime particulièrement l’ambiance qui y règne lorsque le beau temps est au rendez-vous. Pour John, c’est son péché mignon, les sushis, qui lui vient directement en tête, car il cite sans hésitation le makisu (en même temps, on le comprend !).

Dans la même catégorie, ils adorent le restaurant Inrgreen et son patron, car ils se retrouvent un peu en lui. Ils nous racontent par exemple que tous les six mois il décide de changer la décoration de son restaurant, ce qui en fait un lieu atypique, comme ils aiment ! Ils citent en exemple trois carcasses de voitures à l’entrée du restaurant.

Parmi les moments et les endroits qui leur sont chers, il y a une salle de football dans laquelle ils retrouvent leurs amis afin de décompresser et de pouvoir se défouler. Ces moments privilégiés leur sont essentiels.

Lebinom c’est donc deux artistes belges complets : John et Fab. Si leur musique prend naissance dans une atmosphère urbaine, ils y intègrent des mélodies et des jeux de sonorités, car pour eux la musique dépasse les cases prédéfinies qu’on lui a assignées. Ils se consacrent entièrement à leur passion et annoncent un nouveau tournant avec des sorties fréquentes lors des prochains mois. En parallèle à cela, ils travaillent également pour d’autres artistes en tant qu’auteurs compositeurs.

Lebinom c’est donc deux talents à suivre absolument les prochains mois !

 

You may also like

Leave a Comment

Newsletter

Newsletter

Chaque mois, la rédac vous propose de découvrir quatre articles incontournables, à découvrir ou redécouvrir toujours avec autant de plaisir !

Félicitations, vous êtes désormais inscrit à la Newsletter The Belgian Touch